J+0 – Saint-Jean-Pied-de-Port… Déjà des rencontres

David MARTIN

Le train a été long jusqu’à Bayonne. A partir de là on voit immédiatement les pèlerins se dessiner sur le quai. J’ai tout de suite rencontrer un québécois, un haut-savoyard qui a déjà fait le chemin 4 fois, et un cevenol avec un baton de pélerin qui attire tout de suite l’attention et les questions. Il semble que les pèlerins viennent du monde entier.

Il pleut sur St-Jean de grosses averses. Il a neigé cette semaine sur le col. Il a d’ailleur été fermé par la gendarmerie. Les dernières semaines 3 personnes sont décédées par le brouillard et le froid. Ils sont parties trop tôt dans la saison.

Je dois être un des plus jeunes pour le moment. Sauf quelques allemands biens prétentieux (sac d’au moins 20 kg) et qui repondent à aucune salutation. On ne fera pas d’amalgame.

L’acceuil a été super. J’ai été m’approvisionné en fromage de brebis, saussisson et pain pour repas de demain midi.

Je partirai demain vers 8h vers le chemin du col eneigé pour m’arrêter à 8km à la prochaine étape avant Roncevaux. Je coupe donc l’étape en 2 pour éviter les bobos et avoir un chemin de randonnée qui n’est pas une route très fréquentée par les camions et les voiture. L’acceuil des pèlerin de St-Jean m’a assuré qu’il y avait peu de risque surtout si je fais seulement 8km…Où Maria, mon hôtesse d’acceuil s’est plus attardé sur mon chemin intérieur que sur le Chemin lui même 🙂 . Elle vient de la Sarthe et revient aider chaque saison. Elle a fait le chemin 2 fois : la 1ère fois a été radicale : elle a fait à la suite de son voyage de 72 jours un grand ménage dans sa vie. La 2ième était pour accompagner une amie sur son Chemin. Elle m’a lancé ne pas croire au hasard…D’habitude c’est moi qui sort ce genre de phrase. Mais aujourd’hui en marche sur le chemin c’est moi qui regarde, écoute et doit réfléchir. Donc profil bas 😉

Ce billet est écrit depuis mon iPhone.


Laisser un commentaire