Avr 17 2009

Etape 1 – Etape à Orisson

par David MARTIN

Après une nuit agitée par les ronfleurs allemands encore moins discrets pour le reste… 🙂 (ne voyez pas dans ces mots, du racisme, j’ai aussi des origines allemandes)

1ère Etape – Col d’Orisson, 8 km qui montent. L’arrivée est remplie de toutes les nationalités : SP, IT, FR, US, NL et DE

Les allemands sont partis comme des balles pour arriver… bons derniers, rouge comme des tomates et plus aucun souffle. Peut-être normal avec un sac 20 kg. La nature est toujours plus forte 😉 De mon côté je me suis même taper le luxe de fumer une clope en haut du col à côté d’eux, pour m’avoir pourri ma nuit par leurs ronflements. ;-). Mes petits allemands ont ensuite continué sur Ronceveau. Je ne les entendrai pas cette nuit. Euh !? Pas sur … deux autres allemands sont arrivés au refuge et dormiront dans la même chambre. La main de dieu me fait payer mes mots pour eux 😉

Le beau temps et la température étaient finalement au RDV pour marcher ce matin avec plaisir. Sur certains cols au loin on peut encore voir de la neige et l’herbe des paturages est ici encore fraichement brulée par la neige.

Passé en Espagne demain, je ne sais pas si je pourrai écrire autant sur le blog. Il me faut trouver des réseaux Wifi qui me le permettront. Mais je prends des notes dans un cahier. Je mettrai à jour le blog dès que possible….


Avr 16 2009

J+0 – Saint-Jean-Pied-de-Port… Déjà des rencontres

par David MARTIN

Le train a été long jusqu’à Bayonne. A partir de là on voit immédiatement les pèlerins se dessiner sur le quai. J’ai tout de suite rencontrer un québécois, un haut-savoyard qui a déjà fait le chemin 4 fois, et un cevenol avec un baton de pélerin qui attire tout de suite l’attention et les questions. Il semble que les pèlerins viennent du monde entier.

Il pleut sur St-Jean de grosses averses. Il a neigé cette semaine sur le col. Il a d’ailleur été fermé par la gendarmerie. Les dernières semaines 3 personnes sont décédées par le brouillard et le froid. Ils sont parties trop tôt dans la saison.

Je dois être un des plus jeunes pour le moment. Sauf quelques allemands biens prétentieux (sac d’au moins 20 kg) et qui repondent à aucune salutation. On ne fera pas d’amalgame.

L’acceuil a été super. J’ai été m’approvisionné en fromage de brebis, saussisson et pain pour repas de demain midi.

Je partirai demain vers 8h vers le chemin du col eneigé pour m’arrêter à 8km à la prochaine étape avant Roncevaux. Je coupe donc l’étape en 2 pour éviter les bobos et avoir un chemin de randonnée qui n’est pas une route très fréquentée par les camions et les voiture. L’acceuil des pèlerin de St-Jean m’a assuré qu’il y avait peu de risque surtout si je fais seulement 8km…Où Maria, mon hôtesse d’acceuil s’est plus attardé sur mon chemin intérieur que sur le Chemin lui même 🙂 . Elle vient de la Sarthe et revient aider chaque saison. Elle a fait le chemin 2 fois : la 1ère fois a été radicale : elle a fait à la suite de son voyage de 72 jours un grand ménage dans sa vie. La 2ième était pour accompagner une amie sur son Chemin. Elle m’a lancé ne pas croire au hasard…D’habitude c’est moi qui sort ce genre de phrase. Mais aujourd’hui en marche sur le chemin c’est moi qui regarde, écoute et doit réfléchir. Donc profil bas 😉

Ce billet est écrit depuis mon iPhone.


Avr 12 2009

Un trésor sur le chemin…

par David MARTIN
A télécharger d'urgence avant de commencer le chemin !

Cliquez pour voir un exemple !

J’ai trouvé un premier trésor sur le Chemin !

Un véritable cadeau disponible dès la première étape, juste avant mon départ.  Ce trésor – les Cartes-Esprit est composé de 24 fiches à utiliser au grès de son propre chemin. Cette démarche me rappelle un peu les épreuves d’initiation du personnage du roman de Paulo CoehloLe Pèlerin de Compostelle. J’aimerais sincèrement remercier l’Albergue l’Esprit du Chemin de Saint-Jean-Pied-de-Port pour cette belle offrande.

Ces cartes contiennent des questions, des suggestions et des citations pour la route qu’il est possible de télécharger et d’imprimer ou encore, de garder sur son iPhone, si c’est possible. Les Cartes-Esprit sont donc une véritable source de réflexion pour se recentrer tout le long du chemin et pour se poser les bonnes questions dans notre vie passée, présente et à venir…c’est à dire celles qui sont essentielles pour notre existence.

  • LES FICHES : Les Cartes-Esprit sont disponibles en cliquant ici !
  • LE MODE D’EMPLOI : Le mode d’emploi et d’utilisation est disponible en cliquant ici !

N.B. : Cliquez aussi sur l’illustration de cet article pour visionner un exemple de fiches !


Avr 10 2009

Entrainement – mise en forme

par David MARTIN

Il faut que je m’entraine. La 1ère étape me fait peur : j’attaque 25 km avec une ascension à 1 271 m, un dénivellé de 735 m et une descente de 1511 m. Marche prévue de 6h00 (à 4 km/h) qui pour moi risque de se transformer en 8h00, si je ne jette pas l’éponge avant. Il faut dire que la plupart des autres pèlerins partent de chez eux… et donc il arrive à Saint-Jean-Pied-de-Port frais comme des gardons prêts à attaquer l’Everest. Si je ne fais pas un peu d’entraînement,  je risque de finir au commencement… Une scène qui ressemblera à celle du film « St-Jacques…La Mecque » de Coline Serreau où l’on peut voir un touriste type jeune cadre dynamique qui se croit plus malin que les autres…et qui flanche en beauté à la première montée de Saint-Jean-Pied-de-Port… 😉

Je vais donc commencer à marcher un peu tous les jours qu’il me reste avant d’y être (soit moins d’une semaine). Cela me permettra également de tester mon sac à dos plein et mes chaussures et de pouvoir les ajuster s’il le faut.

J’ai commencé à me masser les pieds avec de la Crème NOK afin de les durcir et ainsi éviter les ampoules. J’ai aussi regarder les régimes alimentaires pour les randonnées. Tout ce que j’avale sera du carburant pour mon « moteur » : mes jambes. Pour optimiser les performances il faut donc m’alimenter correctement. La randonnée étant principalement un travail d’endurance, le régime alimentaire portera donc essentiellement sur des sucres lents (riz, pâtes, polenta, pain complet…) la veille et des sucres rapides (chocolat,fruits secs, barre énergétique) pendant l’effort.

L’hydratation doit être régulière et suffisante. Il faut boire AVANT d’avoir soif …soit environ TOUTES LES DEMI-HEURES en petite quantité. En effet, aussi impressionant que cela peut paraître, on peut perdre jusqu’à 40% de nos moyens au bout d’une heure d’efforts sans apport d’H2O. De plus, une bonne hydratation permet de bénéficier d’une meilleure récupération en évitant également les crampes et les courbatures. Ce qui n’est pas un luxe dans les premiers temps.

Ca va être très raide. Et plus j’arrive à la date du départ, plus je doute…Vous croyez que c’est normal ? 🙂


Avr 8 2009

Pourquoi je pars vers Compostelle ?

par David MARTIN

Pourquoi je pars à Compostelle ?  C’est la première question que l’on me pose. Pour y répondre simplement, j’arrive aujourd’hui à un tournant de ma vie et la découverte de la randonnée a été pour moi une source de liberté et de prise de conscience que j’ai saisies durant l’été 2008 sur le Chemin Stevenson à travers les Cévennes, accompagné de l’ânesse Lola.

Le temps de s’interroger

Arrivé à l’âge de 42 ans, j’ai décidé de faire ce voyage afin de réaliser un point sur ma vie et en revenir plus serein pour l’avenir.  A ce passage charnière, le Chemin me permettra de la clarifier mes passions et mes désirs trop souvent confondus ou noyés dans le quotidien.

Si vous voulez en savoir plus, je vous invite à lire la rubrique A propos


Avr 6 2009

Départ de Saint-Jean-Pied-de-Port

par David MARTIN
Saint-Jean-Pied-de-Port

Saint-Jean-Pied-de-Port

Ma décision est prise : départ de Saint-Jean-Pied-de-Port le jeudi 16 avril – 10h

J’ai cependant encore jusqu’au 8/04 pour confirmer mon départ.  Le train mettra 6h environ pour me descendre à destination. J’aurais un changement à Bayonne pour prendre un TER.  A partir de la l’aventure commencera…