Juin 4 2009

Quel budget ?

par David MARTIN

Quel a été le budget de cette aventure ?

Désignation Montant
Budget journalier moyen incluant REPAS+HEBERGEMENTS+DEPENSES DIVERSES (Café, boissons) 45 €
Voyage ALLER (en train) Paris/Saint-Jean-Pied-de-Port 80 €
Voyage RETOUR (en avion) Santiago/Paris CDG 154 €
Matériel de randonnée (Chaussures de randonnée, sac à dos, gourde, sac de couchage, vêtements, trousse de secours, etc.)

770 €

Comment s’articule ce budget ?

Il me faut donner quelques précisions concernant le budget que j’ai utilisé durant ce voyage :

Le matériel

Bien que j’avais déjà un peu de matériel pour faire de la randonnée, ce dernier n’était pas du tout adapté pour Compostelle.  Il a donc fallu m’équiper de A à Z sur l’essentiel qui incluait : chaussures de marche, sac à dos, poche H2O, sac de couchage, vêtements de pluie, vêtements de randonnée en synthétique et trousse de premiers soins

L’hébergement

J’ai dormi le plus souvent dans des albergues (municipales, privées ou paroissiales) où le tarif varie entre 3 et 10 Euros la nuit.  Les albergues privées sont souvent plus chères mais plus confortables. Elles ressemblent moins à des dortoirs de l’armée et sont garanties avec de l’eau chaude.
Cependant sur une séjour de 1 mois (33 jours pour être exact), j’ai dormi 4 nuits à l’hôtel ou chez des particuliers :

  • 1 nuit à Burgos,
  • 1 nuit à Villafranca de Bierzo
  • 2 dernières nuits à Santiago.

En effet, il y a des jours où l’on apprécie vraiment un véritable moment de solitude.  De jouir sans limite, d’un grand lit, d’une salle de bain rien que pour soit et de se coucher et de se lever quand on veut…Un plaisir simple et mais nécessaire quand notre rythme est trop souvent cadencé par celui des albergues et des pèlerins…qui eux nous bercent par leurs ronflements.

La restauration et l’alimentation

Dans les cafés, l’alimentation principale des pélerins, c’est à dire Café con Leche, Café Solo, thé, Supa (Soupe), Cerveza, Bocadillo (Casse-croûte), Tortilla (Omelette de pommes de terre et oignons) est très abordable. Les prix sont en moyenne 30 à 50% moins chers qu’en France. Un café + un casse-croûte coûtent entre 4 et 5 euros.  Une bière coûte en moyenne 1,20 Euros. Les pèlerins s’arrêtent environ 2x pour prendre un café et se reposer dans la journée…Sans compter, celui de l’apéritif avant d’aller manger dans la soirée.

Au restaurant le soir, un menu Pèlerins vous coûtera entre 8 et 11 Euros. La moyenne étant plutôt 9 Euros. Le menu n’est pas génial mais est adapté aux efforts physiques du lendemain. Quelques fruits seront certainement à ajouter dans votre alimentation journalière.

Dans les albergues, on peut aussi se faire à manger et d’ailleurs, certaines sont très bien équipées.  Cependant, il manque le plus souvent les éléments de base c’est à dire : huile, vinaigre, épices, moutarde, etc. Si vous êtes seul, cela risquera de vous coûter au final plus chers que de se rendre au restaurant pour un menu pèlerin.  Si vous êtes plusieurs, il est alors possible de diminuer aisément la note par 3 pour arriver à une somme moyenne de 3 à 4 Euros par personne (boisson incluse). Il restera juste à s’entendre sur le menu…surtout quand un groupe peut être composé de plusieurs nationalités et donc de différentes cultures alimentaires.

Le voyage de retour

Le voyage retour en avion au départ de Santiago de Compostela m’a coûté le même prix que celui d’un voyage en train entre Santiago-Irun + Irun-Paris.  En train le temps de parcours aurait été d’environ 24 h. Alors qu’en avion cela m’a pris, en incluant le transport et l’attente à l’aéroport – 3 h 30.  Le calcul était donc vite fait.