Août 25 2009

Le pot mensuel des pèlerins (Paris)

par David MARTIN

Bronze porte-bonheur sur le mur d'une église vers AstorgaDepuis le Jubilé de l’Année Sainte Compostelane 2004, d’anciens pèlerins de Compostelle se réunissent mensuellement dans une ambiance conviviale autour d’un verre… Cette réunion, indépendante des associations jacquaires, est ouverte à tout le monde, sans aucun esprit mercantile ni de racolage.

Ce pot à lieu le dernier vendredi de chaque mois. La prochaines réunion se tiendra le :

Vendredi 28 août 2009 (60ième pot) à partir de 19h00,

au

Café Livre
(anciennement Brasserie « A Saint-Jacques »)

10, rue Saint-Martin
75004 PARIS

> Pour plus d’informations : http://compostela2010.free.fr/pot.htm
> Plan d’accès : cliquez ici !

Pour ma part je devrais me rendre à ce prochain pot et rejoindre Cécile L., une ancienne collègue de travail avec qui je me suis lié d’amitié et qui a aussi fait le Camino cet été.  J’ai hâte d’entendre ses récits.

Au plaisir,


Juin 4 2009

Merci !

par David MARTIN

J’aimerais remercier (je vais éviter de faire comme à la remise des Césars)… toutes les personnes qui ont publiées des commentaires très sympa et qui m’ont envoyées leurs encouragements.  Je n’ai pas eu l’occasion de le faire individuellement, mais j’ai vraiment beaucoup apprécié. Chaque message me donnait une énergie supplémentaire pour ce Chemin.

J’aimerais particulièrement remercier ma conjointe, mon fils de 4 ans et mon entourage (familles et amis) qui m’ont soutenus, et qui surtout, ont supportés mes dernières humeurs avant mon départ (pas facile le gars…il était vraiment pressé de partir prendre l’air).  Merci encore pour leur patience et leurs encouragements, sans lesquels je n’aurais certainement pas pu réaliser ce périple organisé très rapidement.

J’aimerais remercier Dieu et ses Saints d’avoir supportés mes odieux blasphèmes proférés contre l’Eglise catholique romaine ;-). Une organisation avec laquelle je ne suis toujours pas réconcilié, malgré le Chemin que j’ai parcouru et que je sois originairement de confession Catholique (mais aujourd’hui Agnostique).
J’aimerais que les personnes de cette religion ne le prennent surtout pas de façon personnelle, car j’ai une sincère admiration et un profond respect pour ceux que j’ai pu rencontré sur le chemin et qui ont su m’ouvrir le coeur.
Mais j’avais parfois besoin de remettre certaines choses dans leurs contextes. Surtout quand on marche sur un chemin qui était autrefois protégé par l’ordre du Temple, organisation initialement fondé pour les pèlerins et qui rejoint Saint-Jacques-de-Compostelle, ville située dans une région de culture Celtique qui connaissait l’omniprésence de druides : deux organisations (entre autres…) qui ont été exterminées par l’Eglise catholique car trop puissantes et menaçantes pour elle.

Je remercie encore toutes les belles rencontres que j’ai pu faire sur ce chemin, qui m’ont tous beaucoup apportés par leurs gentillesses et leurs échanges sincères. Certaines vont restées gravées à jamais – Jenofa et Elena (Bayonne), Augustin (Sevilla), Rebecca (Berlin), Richard (Montréal).

J’espère bien refaire le Camino.  Certainement celui du Nord, le chemin qui avait été ma première inspiration.

Amicalement,

David,